Conflit israélo-palestinien, réagissons avant qu’il ne soit trop tard

Bonjour à tous.

Je vous écris pour vous faire part d’un sujet d’actualité sur lequel j’ai souhaité réagir.

Aujourd’hui, nous allons, pour une fois, mettre notre confort de côté et cesser d’être égoïstes.

Dans une société désintéressée de ce qui ne se passe pas autour de sa petite personne, nous nous «devons» de nous arrêter quelques minutes sur ce sujet d’actualité qu’est le conflit israélo-palestinien et dont les conséquences qui en découlent devraient, à priori, révolter la terre entière.

Pour tous ceux pour qui le sujet reste flou, revenons sur l’origine de ce conflit permanent et irréaliste et sans pitié et indigne d’une civilisation moderne que se livrent ces deux peuples depuis maintenant des décennies.

Depuis la fin du XIXè siècle, avec entre autre Théodore Herzl, un mouvement sioniste a été créé avec pour but la fondation d’un état israélien en; introduisant ce concept dans le concert des Nations, encourageant l’implantation de juifs en Palestine grâce à l’achat de terres aux arabes, créant de colonies juives sur ce débris de l’Empire Ottoman, et en introduisant pour conclure les prières sacrées de Pâques, la phrase «l’année prochaine, à Jérusalem!» et ça, depuis l’exode.

Herzl va chercher par tous les moyens à faire du sionisme un enjeu diplomatique, d’abord avec la Turquie pour obtenir une charte permettant l’installation de juifs mais sans succès puis en orientant ses efforts sur la Grande Bretagne qui reconnaîtra la légitimité de cette démarche avec la déclaration Balfour en 1917 et se déclarera favorable à l’implantation en Palestine d’un foyer national juif.

Au fil du temps, on voit donc affluer vers la Palestine grand nombre de juifs qui s’implantent et qui prospèrent dans les villes comme dans les campagnes, car depuis 1922 la SDN a confié la Palestine par mandat à la Grande Bretagne. C’est une colonisation cachée qui ne dit pas son nom mais qui commence à inquiéter la SDN car entre 1930 et 1939 plusieurs livres blancs restreignent l’immigration et la colonisation juive en Palestine.

En 1936, l’inquiétude des palestiniens se traduit par des troubles entre juifs et arabes: révolte des palestiniens contre les mandataires pour la création d’un État indépendant palestinien qui se traduisit par un échec militaire des arabes et un renforcement des forces paramilitaires sionistes rangées au coté des forces britanniques.

Les grains sont semés et au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale et du drame de la Shoah, le dossier du conflit opposant juifs et musulmans en Palestine mandataire, initialement géré par les Britanniques depuis 1922, fût transmis à l’ONU qui avec l’opinion internationale favorable dans sa majorité va voter le 29 novembre 1947 un plan de partage de la Palestine entre les deux entités, l’une arabe, l’autre juive.

Cependant, rejeté par les états arabes et les arabes palestiniens, qui n’estimèrent pas devoir «payer» pour le crime commis par les nazis, le plan déclencha une guerre israélo-arabe dès le dernier jour du mandat; guerre qui tua près de 20000 personnes et qui fût remportée dès le lendemain par le peuple juif qui créa alors l’état d’Israël. Suite à cela furent déplacés près de 75000 palestiniens qui n’eurent plus le droit de retourner chez eux.

Cette situation entraîna de la part des palestiniens des actions de rébellion, autrement appelées actions de guérilla, qui provoquèrent de sanglantes et meurtrières réponses de la part des israéliens, avantagés en nombre et en moyens.

En 1967, l’Égypte («alliée» des palestiniens) tenta d’attaquer Israël avec l’aide des syriens et des jordaniens, guerre finalement remportée en six jours par les israéliens et «grâce» à laquelle ils gagnèrent des territoires tels que le Canal de Suez ou les territoires occupés, dont les palestiniens seront chassés ou soumis à l’occupation du peuple juif. En 1973, l’Égypte et la Syrie tentèrent de nouveau d’attaquer Israël, par «surprise» mais furent vaincues une seconde fois.

Face à ces deux guerres: la guerre de six jours et la guerre du Kippour, l’Égypte et Israël comprirent que leur intérêt était dans la création d’un accord de paix. L’Égypte a donc été amenée à reconnaître l’état d’Israël contre la restitution du Sinaï. Par ailleurs, dans ces accords, que l’on appelle accords d’Oslo, aucunes revendications des palestiniens avaient été entendues, comme misent à la trappe.

C’est pourquoi, en 1980, les palestiniens décidèrent de se révolter contre les israéliens présents sur leurs territoires, c’est la première intifada, appelée aussi «révolte des pierres» pour souligner le manque d’armement du peuple musulman face au peuple juif. Cette attaque entraîna des négociations qui n’aboutirent pas et laissèrent de nouveau place à la violence.

En 2000, une seconde intifada éclata, violemment réprimée par les israéliens qui construisirent des murs autour des territoires occupés en enfermant, pour ainsi dire, les palestiniens sur leurs propres terres et en en évacuant d’autres sur la bande de Gaza. Après de nombreuses destructions et plusieurs milliers de victimes, l’armée israélienne s’est «enfin» retirée de Gaza quelques heures avant l’investiture présidentielle de Barack Obama, le 20 janvier 2009.

Depuis quelques années maintenant, la bande de Gaza est sous l’emprise du Hamas (ferveur en arabe), groupe terroriste qui se revendique islamiste et prône l’instauration d’une Palestine islamique en attaquant à coup de roquettes les israéliens et en se servant de la population palestinienne comme bouclier lors des ripostes.

Bien que le conflit israélo-palestinien n’ait jamais cessé, il a refait surface, ces dernières semaines, dans notre actualité suite au meurtre de trois étudiantes israéliennes face auquel un groupe extrémiste juif, en guise de représailles, à riposter en assassinant un jeune homme palestinien.

Les palestiniens sous l’emprise d’un groupe terroriste, des conflits incessants entre peuple juif et peuple musulman et le décès de dizaines voir centaines d’enfants et d’adolescents innocents…

Aujourd’hui, nous n’avons plus le droit de fermer les yeux face à cette lâcheté, cette injustice et cette violence acharnée. Je sais que chacun de nous à l’impression de n’être qu’une fourmi dans cette immense jungle qu’est le monde, mais des milliers, des millions de fourmis peuvent former ensemble une armée redoutable. Alors ensemble, battons nous pour faire valoir la paix grâce à notre pays, pays des droits de l’Homme.

Aujourd’hui, le monde ne peut ignorer et assister sans intervenir, faisant mine d’être impuissant, à ce conflit qui dure depuis bien trop longtemps. Prenons parti pour la paix, et non pas pour un de ces deux peuples, ouvrons seulement les yeux sur cette violence injustifiée qui s’abat sur des milliers d’innocents et mobilisons-nous pour faire cesser cette guerre qui a déjà causée bien trop de dégâts.

Dure est peut-être pour vous, pour toi: catholique, hindou, bouddhiste, athée, l’idée de t’imaginer à leur place, dans une telle situation, mais c’est pourtant la seule solution pour se rendre compte de l’horreur de ces guerres et de ces attaques qui tuent bon nombre d’innocents.

Montrons notre soutien à tous ces innocents, israéliens comme palestiniens, morts pour leur peuple et pour défendre leurs convictions… #PRAYFORPALESTINE.

Je vous met ci-dessous quelques photos, âmes sensibles s’abstenir, je m’excuse car elles sont crues, mais peut-être qu’il est plus facile pour certains d’entre vous de se rendre compte de l’horreur de ce conflit en voyant réellement ce qui s’y passe…

206888
4453951_3_970f_israel-mene-depuis-lundi-sa-plus-violente-o_4e1f2c496b35ae3c2f37fbe8bde3ff44
370368_Gaza-kids-b4448
3208870-4591546
4458430_3_f507_un-palestinien-transporte-le-corps-d-un-enfant_a29eb1cd99bf97c606aa6ad1d56defd5
AFP_121119_wl3y9_israel-palestine-gaza_sn635
enfant-violence-palestine
israel-palestine
israel-vs-palestine4
A Palestinian protester throws a stone at Israeli security forces during clashes at Qalandiya checkpoint
Rafah-29decembre2008-9
Linstant-Twitter-Rihanna-veut-la-fin-du-conflit-israélo-palestinien-Willaxxx-parodie-Mme-Pavoshko-de-Black-M-et-Matthieu-Delormeau-pousse-un-coup-de-gueule-contre-Axa-assistance


Instagram: @lespetitskiwis

Twitter – Facebook

Contact: lespetitskiwis@yahoo.fr

Publicités

Une réflexion au sujet de « Conflit israélo-palestinien, réagissons avant qu’il ne soit trop tard »

  1. […] *(1) = j’ai mis un petit 1 dans le titre de cet article car vu toutes les choses qui me révoltent en ce moment sur cette planète, il se peut que ce ne soit pas mon dernier coup de gueule posté sur le blog et ce n’est d’ailleurs pas le premier (voir ici). […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s